Danièle

I amDanièle

Emeline

Passionnée par les chevaux Emeline passa la plus grande partie de son enfance dans la nature ou dans les gymnases afin de dépenser son énergie débordante. Son exigence d’elle-même et le désir d’avoir du temps pour pratiquer ses activités favorites lui ont permis de réaliser un parcours scolaire « exemplaire ». 
Actuellement ostéopathe humain et équin (bientôt canin), titulaire d’un master en biologie biotechnologie et recherches thérapeutiques obtenu en parallèle de son cursus initial et enseignante dans son école d’ostéopathie, Emeline maîtrise le système classique. Cela lui a permis de voir rapidement les failles de ce dernier notamment sur les diversités de compréhension de chacun en fonction de ce qu’il est. Son besoin d’aller toujours plus loin l’amène à prendre connaissance des dernières avancées en neurosciences sur le développement de l’enfant. Elle en conclue que certains comportements et organisations ne sont plus cohérents avec notre société.
Au contact de ses patients elle se pose plusieurs interrogations : pourquoi sont-il si déconnectés de leurs envies et leur nature profonde? A partir de quel moment se sont-ils « perdus »?
Mais c’est en devenant maman que la réflexion s’est accélérée : Quel environnement offrir à son enfant ?
Simultanément sa jeune sœur a été confrontée à un enseignement figé (pour ne pas dire archaïque) qui lui a fait perdre toute confiance en elle. En juin dernier la décision est prise, il est temps d’offrir un autre chemin aux enfants d’aujourd’hui et de demain.
Êtes-vous, comme Emeline, curieux de voir comment sera la société de demain (compte tenu du nombre d’écoles similaires qui se développent en France)? Une société où tout le monde ose : cela donnera quoi ?!

Emilie

Je suis Emilie, j’ai 32 ans, et si je devais me décrire en quelques qualificatifs, je dirais : Ecolo, Engagée, Dynamique, Confiante, Voyageuse. Mon parcours de vie et mes voyages m’ont apporté l’énergie et la confiance de faire partie de ceux qui bâtissent un autre monde plus respectueux des hommes et de la Terre. C’est avec cette énergie que je m’engage aujourd’hui auprès de l’école Phoenix pour offrir aux jeunes un lieu de vie et d’apprentissage qui s’adaptera à leurs envies, leurs projets, leurs rythmes pour avancer sereinement dans le monde tout en y découvrant par l’expérience les responsabilités qu’impliquent un mode de vie démocratique.

Je souhaite que ce lieu que nous allons co-créer avec les enfants, les jeunes, les parents et tous les partenaires qui nous ont déjà rejoint dans cette aventure depuis plus d’un an, soit un lieu d’ouverture qui permette à chacun d’entre nous d’apprendre, de grandir en confiance, d’expérimenter, jouer, échanger, créer et co-créer, vivre ensemble, découvrir la force de nos différences, se tromper, recommencer mais aussi accepter d’abandonner …

Soit le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi

#collectif #confiance #enthousiasme #cœur

Sophie

Professeure des écoles de formation, j’ai rapidement eu envie d’ajouter une dimension supplémentaire à mon métier. Je me suis formée dans un premier temps à l’animation d’ateliers philosophiques et méditation avec les enfants. La suite à été riche d’expériences et de rencontres pour découvrir et en apprendre toujours plus sur les alternatives qui existent pour agir concrètement de manière éthique et responsable. C’est portée par l’équipe de co-créatrice du Lieu des Possibles que je me suis ensuite formée à la Communication Non violente. Aujourd’hui, certifiée en Education et Psychologie positive, J’ai récemment co-crée l’association Apprentis Sages et interviens auprès des adultes, familles, enfants, particuliers et professionnels en tant que formatrice/animatrice pour partager et diffuser des outils et ressources afin de développer les compétences psychosociales (Confiance en soi , bonheur, motivation , relations positives etc.) Si vous souhaitez en savoir plus n’hésitez pas à parcourir le site internet : https://www.apprentisatouslesages.com/

Pierre-Yves

Pierre-Yves Sourisseau est installé à Pornic depuis 6 années. Il est ostéopathe à son compte, enseignant de l’IdHEO (Institut des Hautes Etudes Ostéopathiques), père de famille, sportif curieux et féru de nouvelles technologies.
Tout au long de son parcours, il a cherché à comprendre la nature profonde des choses qui l’entourent, des relations qu’il a pu vivre et des phénomènes naturels qui font ce monde. A travers sa pratique ostéopathique, Pierre-Yves constate à quel point l’environnement passé et présent d’une personne influence son potentiel jusque dans sa chaire. Celui-ci pouvant l’aider ou l’empêcher d’accéder à un mieux-être et à un réel épanouissement.
Avec cet esprit d’analyse et son amour pour les siens Pierre-Yves a commencé à questionner les fondements de nos vies modernes. Comment en sommes-nous arrivés à être bloqués dans une situation qui nous attriste ? Pourquoi acceptons-nous l’absence de joie ? Pourquoi nous n’allons pas de l’avant ? Comment s’ouvrir à la nouveauté ?
L’environnement éducatif des plus jeunes lui est apparu rapidement comme une évidence. Protéger le potentiel de chacun grâce à un environnement qui laisse place à l’initiative et à la curiosité est ce qui a amené Pierre-Yves jusqu’ici.

Sandrine

Passionnée par la santé, l’humain dans sa globalité et ses potentiels inutilisés, la question du bonheur et de l’épanouissement sont plus particulièrement au cœur de mes recherches et actions.

Après des études supérieures parce que je devais choisir une orientation, j’ai exercé un tout autre métier parce que je devais travailler ! Insatisfaite de ma situation, je m’en extrait en me formant à 35 ans à un nouveau métier. J’étudie en autodidacte et obtiens un CAP en candidat libre. J’observe que je suis loin d’être la seule concernée par cette situation de « devoir au lieu d’être » créant un mal-être chez beaucoup malgré des études, une situation et un métiers. Interpellée, je me questionne sur le parcours « classique » (études – diplôme – travail – mariage – enfants…) dicté par la société, ainsi que sur tout ce qui est culturel, traditionnel, coutumier, routinier, conventionnel, moral, transmis…

Parallèlement touchée par la souffrance scolaire de mes enfants et observant qu’ils étaient très nombreux dans ce cas, je me demande « Comment des enfants vifs, intelligents, sensibles et créatifs peuvent s’éteindre jusqu’à se retrouver en souffrance, faute de réussir à rentrer dans un « moule » imposé par le système ? ».

Je parcours un chemin d’observations et de remise en question de mes croyances et je fais une pause pour « passer du faire à l’être ». J’en conclue que la vie est bien plus simple qu’on veut nous le faire croire par de grands préceptes, méthodes et théories : Étant tous uniques, avec de la liberté, du temps, du respect et de l’espace pour s’exprimer chacun peut épanouir ses potentiels et jouir d’une vie passionnante.

Le modèle d’école Subdury me fit découvrir cet espace idéal où dès l’enfance chacun peut vivre sa vie, où les moyens sont donnés pour développer librement son potentiel unique tout en étant responsable.
Pour mes enfants et tous ceux qui partagent la même vision sur l’évolution de la société j’ai décidé de passer à l’action et contribue à la création de ce lieu dans le Pays de Retz.

Maud

Après l’obtention d’un baccalauréat littéraire, je quitte mes Hautes Alpes natales afin de poursuivre mes études sur Lyon. Je me lance dans une licence puis un master de Science Politique et d’Anglais, en me spécialisant par la suite dans les Relations Internationales. Ces cinq années ont été passionnantes pour moi, cela m’a permis de développer ma culture générale mais aussi de préciser mes projets et mes envies pour la suite. En effet, si j’étais fortement attirée par la résolution des conflits, et donc par la diplomatie, l’échelle internationale m’a alors semblé trop vaste. J’étais en manque d’expérience plus concrète, plus humaine aussi.

Après des années passées dans les livres et les théories, je décide alors de quitter cette zone de confort pour me confronter au côté plus pratique de la vie. C’est pourquoi je pars à l’autre bout du monde pour une année, d’abord en Australie puis en Asie. Cette expérience m’a fait prendre conscience de beaucoup de choses, la principale étant que je me limitais énormément dans ma vie quotidienne, m’imposant souvent des barrières qui n’avaient pas lieu d’être. Toutes ces barrières ont donc volés en éclat et j’ai peu à peu pris conscience de la liberté dont chacun dispose. Cette notion de liberté a depuis pris une importance considérable dans ma vie et dans mes choix.

Lorsque j’ai découvert le modèle des écoles démocratiques, tout a résonné en moi, puisque la liberté des membres est au centre de tout, indissociable de la notion de responsabilité bien évidemment. Chacun étant libre et autonome dans ses choix, et donc responsables de ces derniers. Je suis très heureuse de pouvoir faire partie de l’aventure du Lieu des POSSIBLES afin d’accompagner d’autres personnes vers ces chemins de liberté.

Katie

Sportive depuis l’enfance, curieuse, et rêveuse, je teste de nombreuses activités avant de rejoindre sélections et compétitions de handball, durant 10 ans, ce qui me conduira simplement vers le métier de professeur d’EPS, et m’écartera de doux rêves d’actrice de cinéma, et d’une passion pour le 7ème art ! Je m’engage alors comme entraîneur de jeunes, et intègre des fonctions d’administrateur au sein d’un club de handball. A la fac, mes rencontres avec la danse contemporaine me permettent d’approfondir mon lien avec les autres, me permettent de créer, et me guident vers une autre découverte corporelle, je continuerai à être curieuse, en pratiquant le yoga, puis le badminton, la zumba, le Tai-Chi, et enfin grâce à une formation de « Méditation de Pleine Conscience », je vais trouver un nouveau sens à ma vie en 2016 !

Maman de 4 enfants, je me balade, depuis 1997, de lycées en collèges, durant 17 ans, au gré de mutations !! Mes rencontres avec le système éducatif, se complèteront d’expériences en tant que parent d’élève dans le primaire puis le secondaire, pour aider les enfants et les enseignants, et dynamiser les projets et la coopération ! Porteuse de projets créatifs, et forte d’une formation conclue par l’obtention d’un Cap de peintre décorateur, je vais m’écarter de mes fonctions d’enseignante, en douceur.

En 2015, un épisode douloureux touchant Maëva, ma seconde fille, vient bousculer ma compréhension et mon approche des enfants, des jeunes, et de la relation enseignants/parents d’élèves ! Vivant une pleine période d’introspection professionnelle, je commence à lire et me nourrir de tout ce qui touche au développement personnel, aux émotions, la confiance, le pouvoir personnel, au travers de la psychologie positive et humaniste et des neurosciences. Je découvre alors le mouvement des écoles alternatives et celui, en particulier des écoles démocratiques. Je décide alors de démissionner en juin 2016, pour me donner cette liberté de rejoindre consciemment, ce mouvement des apprentissages libres et autonomes. En décembre 2017, forte de cette réflexion familiale, Mélina, ma dernière fille, décide de quitter l’école, et d’être instruite en famille.

C’est en mai 2017, que je rejoins le projet Le Lieu des Possibles, et une équipe de femmes joyeuses et dynamiques, remplies d’espoir et de courage pour co-créer une école démocratique sur Nantes.

Hugo

l’année scolaire est déjà bien entamée ! 
Des écoles à travers toutes la France naissent et s’activent pour proposer une approche centrée sur les apprentissages autonomes et le respect de l’enfant en tant que personne à part entière. Ces projets sont faits de rêves, de lieux, de pensées, d’intentions, de biens mais surtout d’individus bien vivants !
Pour commencer l’année de préparation de l’Ecole Démocratique du Pays de Retz nous vous proposons donc de découvrir les personnes qui portent ce projet.
Voici Hugo Sourisseau, trésorier de l’association Ecole Démocratique du pays de Retz et membre actif dans la création de cette école. Hugo est touche à tout. Ses intérêts diverses pour le sport, la science, le dessin, le chant, la danse, la nutrition, les arts martiaux et la nature le conduisent dans une démarche globale de croissance de l’être humain en soi. Un parcours « sans fautes » au sein de l’éducation nationale jusqu’à l’obtention du baccalauréat l’amène vers une question commune mais néanmoins importante, « et maintenant je fais quoi ? ». Après quelques tentatives inabouties dans les arts appliqués et le cursus médical, il se tourne vers des études paramédicales. Hugo obtient un diplôme d’état de psychomotricien qui va lui permettre d’être employé en tant que tel dans une crèche d’entreprise de 66 berceaux. Il travaille alors essentiellement avec des enfants de moins de 3 ans. A travers l’observation et le temps passé à jouer avec eux il s’est aperçu que la liberté, d’expression, de mouvement, d’être tout simplement, est une clef fondamentale dans l’accès à l’apprentissage et au bien-être. Attiré par la philosophie Sudbury Hugo quitte son travail en crèche pour se consacrer d’avantage à l’accomplissement de ce projet. Hugo est actuellement bénévole à la Sudbury School Paris. Cette immersion lui permet d’expérimenter les outils d’une école démocratique sur le terrain. (http://www.sudburyschoolparis.org/our-team/)
Merci à tous pour votre soutien, de loin ou de près, il est très précieux.