QUESTIONS FRÉQUENTES

UNE ECOLE POUR REVELER SON PLEIN POTENTIEL !

LA VIE A L'ECOLE

Quel secteur géographique ?

A Sainte Pazanne entre Nantes et Pornic, d'où sont issues les 2 associations à l'origine du projet. Cette commune correspond par sa situation centrée dans le Pays de Retz, par ses réseaux de transports au elle répond au besoin de l'école ainsi qu'à celui d’autonomie des enfants pour leurs projets d'apprentissage et de découvertes. C'est une commune vivante et dynamique où d'autres actions existent dans la même dynamique que l'école.

Quel lieu ? Quelle capacité ?

Nous cherchons un espace pour environ 50 enfants, soit 150 à 300 m2 de bâtiment et environ 1 ha de terrain extérieur. Ce peut être une maison avec jardin ou un local commercial avec terrain, idéalement de plein pied pour le mettre plus facilement aux normes ERP afin d'accueillir le public enfant et aménager le lieu aux conditions du handicap.

Quel rythme scolaire ?

4 jours obligatoires : lundi - mardi - jeudi - vendredi

Quelle amplitude horaire ?

L'école sera ouverte de 8h30 à 17h30, avec possibilité d'arriver entre 8h30 et 10h et de repartir entre 15h00 et 17h30. Une présence obligatoire de 5 heures/jour est demandée pour les niveaux maternelle et primaire et de 6 heures/jour pour le secondaire. Une obligation pour les membres actifs de signaler et émarger un cahier de présence et d’absence chaque jour à chaque entrée et sortie du lieu et lors d'une sortie en cours de journée (avec l’autorisation de ses parents)

Et las vacances ?

L'école suit le calendrier scolaire.

Les espaces intérieurs ?

Chaque espace est défini ...

Et l'espace extérieur ?

Le terrain est également organisé suivant...

L'espace ne se limita pas au périmètre de l'école puisque chaque étudiant peut (avec autorisation des parents pour les plus jeunes) et après avoir informé l'école sur le cahier d'émargement ou avoir monté un projet :

  • faire un stage en entreprise

  • aller à la bibliothèque ou dans tout autre lieu répondant à ses besoins et aspirations

  • aller à l'étranger ...

Chacun prend en charge son repas, soit il l'apporte déjà prêt ou à préparer sur place, soit il peut sortir pour s'acheter à manger . Il n'y a pas d'horaire définie, chacun a la a possibilité de déjeuner suivant son rythme biologique, seul ou en groupe dans les espaces dédiés par le collectif. Pas de jugement sur les habitudes alimentaires, toute habitude alimentaire est acceptée, et peut donc être discutée entre membre.

La cuisine peut également faire l'objet d'une activité planifiée.Tout le matériel de l’école est utilisé en autonomie, des certificats d’utilisation seront remis pour des outils dangereux (tels que des couteaux ou autres pour la cuisine) selon les âges et les capacités.

À terme, grâce à son jardin permacole, l'école souhaite permettre aux membres de s’alimenter et partager ses fruits et légumes « du jardin à l’assiette » et ainsi organiser des ateliers autour de la culture végétale et de la cuisine.

Une organisation est proposée à la rentrée avec un planning tournant incluant tous les membres de l'école (enfants et adultes). Celle-ci pourra évoluer au cous de l'année suivant les observations et propositions faites au conseil d'école afin que l'espace reste propre et agréable pour tous.

Le regard et la place faite à l’écologie est un des fils rouges de l’école, il est donc prévu l'utilisation de produits "zéro déchet".

L'utilisation du matériel et des appareils dangereux

Une certification est mise en place pour l’utilisation de tout matériel dangereux à disposition dans l’école = Apprendre l’autonomie en toute sécurité, c'est une des valeurs première de l’école démocratique.

Pour les sorties hors de l'école

Chaque famille choisi si elle laisse la possibilité à son enfant de sortir seul ou accompagné de l'école et remplie une autorisation en début d'année scolaire à ce sujet. Le cahier d'émargement est à remplir à chaque entrée et sortie de l'école.

Le local répond aux normes ERP pour recevoir du public, aux normes incendie et handicapés.

En cours de rédaction

LE FONCTIONNEMENT

En cours de rédaction

Le Conseil d'école (CE) est l'autorité prenant l'ensemble des décisions administrative de
l'école. Il permet de débattre et d'approuver et de valider l'ensemble des propositions concernant le collectif (en dehors de ce qui est géré par le Conseil de Justice). C'est notamment l'organe décidant de la modification du Règlement Intérieur et du Manuel de Gestion.
Pour assurer la transparence , il est systématiquement établi un Comptes-rendus de décisions en CE.
Qui ?
Le CE est composé de l'ensemble des membres de l'école. Chaque membre a une voix.
Quand ?
Le CE a lieu 1 fois par semaine
Pour quoi par exemple?
● Elire des responsables.
● Approuver les décisions des responsables et groupes de travail.
● Modifier le règlement intérieur et le manuel de gestion.
● Décider des travaux et de la vocation de chaque espace.
● Réviser et approuver les comptes et le budget de l'école.
● Décider de l'embauche du personnel et de personnes en immersion.
● Décider de la politique d'admissions, d'assiduité et de sorties.
● Décider de la politique de relations publiques.

Ce Conseil joue un rôle central pour la protection du cadre, donc de la liberté, la sécurité et du bien-être de tous les membres de l'école.
Il est chargé de la résolution des conflits et des conséquence dans le cas de transgressions au règlement intérieur de l'école.
Qui ?
Le CJ est composée d'un jury
Où et Quand ?
Le CJ se tient dans un endroit calme et réservé à cet effet.
Il se réunit quotidiennement.
Comment ?
Il établit les faits qui impliquent les personnes concernées et trouve des solutions.
Cet organe peut évoluer au fil des expériences et propositions des membres au CE.

Le maintien du cadre - garantir l'égalité.

Le personnel n'agit pas sur les enfants, mais sur le cadre conçu pour nous tous. Créer et maintenir un climat inspiré de Sudbury ValleySchool nécessite en premier lieu de traiter les enfants avec un respect identique à celui qu'on accorde aux adultes. C'est essentiel au principe d'égalité, peu respecté dans les normes sociales actuelles (la posture de domination, même douce, est omniprésente dans les pratiques parentales et éducatives établies). L'adoption de cette posture nécessite donc un sérieux travail de remise en question au quotidien. Ultimement, on attend du personnel d'entretenir tout simplement une relation "normale" avec les membres : personnelle, sincère, naturelle, humaine, bienveillante. Le personnel est aussi garant du cadre, donc de l'espace privé et la sécurité de chacun, ce qui nécessite une vigilance permanente. En effet, les membres (et en particulier les nouveaux) ne sont habituellement pas prêts à porter certains problèmes à l'attention du CJ, et le personnel (en particulier au cours des premiers mois d'ouverture d'une école) peut prendre si besoin la responsabilité de déposer une plainte pour initier leur résolution.
L'art de vivre sa vie - être libre.

On nous demande souvent ce qu'est le rôle du personnel de l'école. Nous mettons en avant, en premier lieu, le fait de vivre sa vie dans la communauté comme les autres membres, en poursuivant ses centres d'intérêts réels. Le personnel n'a aucune intention éducative sur les enfants ; il n'opère aucune action proactive et consciente d'enseignement ; il n'opère pas non plus une abstention volontaire d'agir ou proposer. Ces deux postures (l'intention pédagogique et l'abstention d'influencer) seraient ancrées dans un jugement de ce qui serait bon pour les enfants. Le fin mot de l'histoire et que nous n'en savons rien, de ce qui est bon pour les enfants, si bien qu'on laisse les membres tranquilles. Les échanges naissent d'un intérêt authentique et partagé.
L'administration - prendre soin de l'école.

Il paraît évident que la gestion d'une école démocratique est d'une telle complexité et nécessite tellement d'énergie que le personnel doit prendre des responsabilités essentielles pour la pérennité et le développement de l'école. Certains rôles ne peuvent pas être du ressort des autres membres car ils manquent soit de compétence, soit de motivation pour ceux-ci. Le personnel est ultimement garant des fonctions administrative de l'école.

Source "Ecole Dynamique"

En cours de rédaction

Le coût d'une année scolaire est de 4200 € par an (350 € sur 12 mois). Ce coût couvre le loyer, la masse salariale, le fonctionnement, le matériel.

L’excédent d'argent créé par l'école servira à accorder des bourses aux familles.

En cours de rédaction

LES APPRENTISSAGES

Un enfant apprend à marcher et parler naturellement sans contrainte, programme ou méthode spécifique. Tout être humain a besoin de parler pour interagir avec son environnement, il en est de même pour lire, écrire et compter, compétences qui sont appelées fondamentales pour une bonne raison : on ne peut pas vivre sans. Dans les écoles démocratiques, tous les enfants sans exception apprennent à lire, écrire et compter sans recevoir d'enseignement formel de la part d'un pédagogue diplômé.

Dans une école démocratique, le pilotage d'un projet ou d'une activité se fait par l’enfant, elle ne suit pas la méthode Montessori ni aucun autre modèle d'apprentissage.

Le choix est laissé à l’enfant d’aller vers les activités qui lui conviennent et les apprentissages souhaités. Chaque activité peut être d'une durée illimitée selon les besoins/envies de l'étudiant.

La philosophie des écoles démocratiques permet l’émergence du besoin individuel et l'apprentissage par l'expérience :  chacun expérimente comme cela semble bon pour lui jusqu'à arriver à ses objectifs.

Chaque membre, quel que soit son âge,  peut co-construire ses contenus d’apprentissage avec un autre membre de l'école (enfant ou adulte), avec un bénévole ou un professionnel extérieur.

Possibilité d’utiliser le matériel Montessori disponible mais sans aucune obligation.

En cours de rédaction

Le système scolaire Français est basé sur le Socle Commun des Compétences et Connaissances (SCCC). Un support sera au fur et à mesure complété comme un journal de bord des travaux réalisés, et compétences acquises tout au long de son instruction obligatoire, c’est-à-dire de 6 à 16 ans. Via le logiciel Athena, mis en place par l’Ecole Dynamique de Paris, l'école Phoenix répond ainsi à la demande de l'éducation Nationale. Ce logiciel pourra être utilisé en autonomie ou en coopération avec un adulte ou un autre membre et fait l'objet d'une observation de la part du staff. Grâce à cet outil, l’enfant a la possibilité à tout moment de savoir où il en est dans ses apprentissages.

Des supports choisis par chaque enfant suivant ses préférences lui seront remis en début de scolarité (cahier, classeur, clé usb, carton à dessin…). Chaque étudiant pourra ainsi garder une trace de tous ce qu'il aura fait durant sa scolarité.

En interne, chaque co-accompagnant présent dans l'école a ses propres connaissances et compétences. Chaque enfant peut faire le choix de sa manière d'apprendre : via les livres, l'informatique, des cours, des professionnels, un voyage... Si une compétence humaine manque à un étudiant, il a a la possibilité de consulter l'arbre des compétences.

L’arbre des compétences est un « répertoire de Ressources Humaines » qui regroupe toutes les personnes qui souhaitent partager ses compétences ou savoir faire auprès des étudiants avec ses conditions (bénévolement ou moyennant un salaire) et disponibilités. Si la compétence nécessaire à l'apprentissage d'un étudiant n'est pas disponible dans ce répertoire, des actions seront engagées pour la trouver.

Quel que soit son domaine de compétences et son expérience, la seule motivation doit rester celle d’accompagner avec bienveillance et respect les membres dans leur scolarité, une charte est signée par chaque intervenant avant son intervention.

Toutes personnes souhaitant faire partie de ces ressources peuvent nous contacter.

Le diplôme est un moyen et non un objectif. L''école n'a pas pour but de préparer les jeunes au Bac, et si telle est l'attente des parents, il vaut mieux choisir une autre école.

Chaque élève décide d'entreprendre une préparation au Bac s'ils jugent que cela est utile pour son projet professionnel. Le Bac n'est plus une fatalité aujourd'hui, lorsque l'on sait que des structures récemment ouvertes ne le requièrent pas comme pré-requis (comme l'école 42, avec 40% d'élèves n'ayant pas la Bac), que les entreprises s'intéressent de moins en moins aux diplômes. Elles considèrent de plus en plus l'expérience, le réseau et les compétences d'un candidat comme primordiales.

un jeune responsable de sa propre instruction travaille à son propre rythme, donc le plus efficacement possible, et il apprend mieux à se prendre en main et à apprendre, donc à être plus responsable et efficace dans la poursuite de ses objectifs.

Il revient aux parents de se poser la question : êtes-vous prêts à faire confiance à votre enfant pour prendre ses responsabilités sur sa propre vie, ou faut-il le forcer à se préparer au Bac même s'il faut en venir à la carotte et au bâton ? Notre prise de position est claire : nous faisons confiance au jeune pour impulser et persévérer dans la formation dont il a besoin pour être qui il souhaite être.

Pour une majorité des jeunes des écoles démocratiques, cela passe par le Bac et le suivi d'une formation universitaire. Le livre the lives of Subdbury alumni (2005) est un sondage de ce que sont devenus les centaines d'anciens de Sudbury-Valley. Parmi eux, 80% finissent par aller à l'université, et obtiennent habituellement leur premier choix. Il y a aussi quelques originalités, comme un créateur d'une société d'informatique qui s'est consacré uniquement à la pêche jusqu'à ses 15 ans, un professeur de mathématiques qui n'a pas suivi de leçons de maths jusqu'à son entrée à l'université, et plus récemment Laura Poitras et son Oscar décerné pour Citizenfour, le documentaire sur Snowden.

Source "Ecole Dynamique"

En cours de rédaction

En cours de rédaction

En cours de rédaction

Chaque proposition est lancée par l’enfant / jeune et, si besoin recherche des solutions auprès du staff ou autres membres, ou auprès du Conseil d’Ecole pour sa mise en place: proposition projet/organisation/budget/logistique/encadrement/matériel.

Le pilotage du projet part de l’enfant / jeune + accompagnement de l’adulte si besoin.

Chaque projet est soumis au vote, validation du Conseil d’Ecole avant sa mise en place officielle dans l’école.

L’environnement du Lieu des Possibles, fort de son jardin en permaculture, de ses espaces extérieurs, et de sa pépinière de jeunes entrepreneurs offre une diversité d’activités accessibles aux enfants/jeunes.

Chaque activité a une valeur équivalente = pas de jugement, ni de hiérarchie.

Le jeu y sera aussi grandement privilégié, comme l'explique notamment André Stern, il est une prédisposition spontanée de l’enfant, et le meilleur outil d’apprentissage.

 

LES VALEURS

En cours de rédaction

La volonté de créer une école avec un potager en permaculture est portée par plusieurs co-fondateurs. C'est une des priorité pour permettre aux enfants et aux jeunes de grandir dans un lieu entouré de nature et de personnes qui la cultivent. C'est se donner les moyens de mieux la connaître, de la respecter et de la protéger.

Notre défi à moyen terme : bénéficier d'une autonomie du jardin à l'assiette. La production de fruits et légumes sains et bio, permettra de diminuer les coûts de restauration et

d'offrir aux jeunes la possibilité d'y participer, et ainsi de découvrir leur alimentation, de

laisser aller leur créativité au potager et en cuisine.


Ce potager est créé dès l'ouverture de l'école pour atteindre une autonomie la plus rapide possible et permettre à l'environnement de l'école d'être plus inspirant.

Au delà de l'école, ce lieu a été pensé comme un lieu ressource, où l'expertise, et les compétences naturelles de chacun, permettent de co-construire, coopérer, créer et innover avec l'intention de donner à ce lieu une ouverture sur le monde, sur les nouvelles approches, et pratiques émergentes.

Que de tous ces partages et cette créativité naissent des partenariats, des stages, 
des formations, des échanges linguistiques, des rencontres, des conférences, des événements dans le seul but d'inspirer et d'apporter de l'aide au développement du nouveau monde.

Ce lieu est imaginé pour être mis à disposition (un jardin et des locaux de travail), afin de partager et mutualiser ses ressources vivantes et matérielles, auprès d'autres associations et partenaires culturels, parce qu'il souhaite offrir un cadre chaleureux et riche de sens, pour que chaque porteur de projet puisse nourrir sa créativité et bénéficier à moindre coût d'un espace de travail chaleureux.
Cette mutualisation des lieux est l'occasion pour l'école, et ses membres, pour les entrepreneurs et les associations de créer des partenariats, des créations, et de s'engager 
comme citoyens dans le développement de nouveaux réseaux associatifs et collaboratifs innovants.

L'HUMAIN

En cours de rédaction

L’école démocratique est une structure où il existe une volonté et une nécessité d’autonomie, fondamentales pour grandir librement et à son rythme.
Il est dans le domaine des possibles, d’accueillir des personnes handicapées ou en difficultés scolaires, si celles-ci révèlent une certaine autonomie dans leur déplacement et leur vie, chaque jour, dans le respect de soi et du groupe.
AVSI possible, si elle entre dans le contrat d’aide à la mobilité et au bien-être de l’enfant.
Certaines écoles démocratiques le font déjà, comme celle de Tours notamment qui accueille un enfant autiste et témoigne de sa bonne adaptation, de ses progrès constant et des bienfaits dans la communauté de tous les membres.

Le maintien du cadre - garantir l'égalité.

Le personnel n'agit pas sur les enfants, mais sur le cadre conçu pour nous tous. Créer et maintenir un climat inspiré de Sudbury ValleySchool nécessite en premier lieu de traiter les enfants avec un respect identique à celui qu'on accorde aux adultes. C'est essentiel au principe d'égalité, peu respecté dans les normes sociales actuelles (la posture de domination, même douce, est omniprésente dans les pratiques parentales et éducatives établies). L'adoption de cette posture nécessite donc un sérieux travail de remise en question au quotidien. Ultimement, on attend du personnel d'entretenir tout simplement une relation "normale" avec les membres : personnelle, sincère, naturelle, humaine, bienveillante. Le personnel est aussi garant du cadre, donc de l'espace privé et la sécurité de chacun, ce qui nécessite une vigilance permanente. En effet, les membres (et en particulier les nouveaux) ne sont habituellement pas prêts à porter certains problèmes à l'attention du CJ, et le personnel (en particulier au cours des premiers mois d'ouverture d'une école) peut prendre si nécessaire la responsabilité de déposer une plainte pour initier leur résolution.
L'art de vivre sa vie - être libre.

On nous demande souvent ce qu'est le rôle du personnel de l'école, et mettons en avant, en premier lieu, le fait de vivre sa vie dans la communauté comme les autres membres, en poursuivant ses centres d'intérêts réels. Le personnel n'a aucune intention éducative sur les enfants ; il n'opère aucune action proactive et consciente d'enseignement ; il n'opère pas non plus une abstention volontaire d'agir ou proposer. Ces deux postures (l'intention pédagogique et l'abstention d'influencer) seraient ancrées dans un jugement de ce qui serait bon pour les enfants. Le fin mot de l'histoire et que nous n'en savons rien, de ce qui est bon pour les enfants, si bien qu'on laisse les membres tranquilles. Les échanges naissent d'un intérêt authentique et partagé.
L'administration - prendre soin de l'école.

Il paraît évident que la gestion d'une école démocratique est d'une telle complexité et nécessite tellement d'énergie que le personnel doit prendre des responsabilités essentielles pour la pérennité et le développement de l'école. Certains rôles ne peuvent pas être du ressort des autres membres car ils manquent soit de compétence, soit de motivation pour ceux-ci. Le personnel est ultimement garant des fonctions administrative de l'école.

En cours de rédaction

LE RESEAU

En cours de rédaction

En cours de rédaction

En cours de rédaction

ET APRES L'ECOLE DEMOCRATIQUE

Tout dépend de nos attentes et de nos critères de réussite. Si on attend d'un enfant qu'il sache vivre dans le moment présent, entreprendre des projets personnels, apprendre à se connaître soi-même et interagir avec le reste du monde en pleine confiance, alors l'école démocratiques est beaucoup moins risquée que l'école traditionnelle.

Ce genre d'école est peu connu mais n'a rien de nouveau. Elles existent au moins depuis les années 20 dans le monde occidental (depuis Summerhill, toujours ouverte) et comptent plusieurs centaines d'exemples aujourd'hui. Le mouvement des Ecole Sudbury fondé en 1969 par Daniel Greenberg, connaît un succès international grandissant.

En France en 2019 , on compte plus de 40 écoles alors que la première a ouvert à Dijon en mai 2014 : L'école de La croisée des chemins. En France, Bernard Collot a développé et théorisé une approche très similaire à Sudbury depuis les années 60 : L'école du IIIème type. Il en existe une à Paris 12ème depuis 2010 : La Maison des Enfants.

Source "Ecole Dynamique"

Si vous pensez qu'un enfant libre ne rencontre aucune difficulté, c'est que vous n'avez pas encore rencontré un enfant libre.
Rappelez-vous de votre passage à la vie d'adulte, de votre sortie du cadre scolaire : un jeune en première année de fac est-il outillé pour faire face à un élargissement soudain de ses libertés ? La recherche de la vie qu'on veut mener et de son orientation professionnelle est-elle facile et sans embûches ? Non, au contraire. La soudaine responsabilité de soi a quelque chose de vertigineux, et l'expérience des écoles démocratiques démontre les bénéfices de mettre les jeunes en situation de prendre leur vie en main dès le plus jeune âge.
La vie est déjà pleine de défis, nul besoin de créer des obstacles artificiels, surtout si ces difficultés n'ont rien à voir avec ceux de la vie réelle : qui dans le monde, à part un enfant, est contraint de s'asseoir derrière un pupitre en silence de 9h à 17h, pour obéir à des instructions consistant principalement à ingurgiter des informations par lesquelles on se sent peu concerné? A l'école dynamique, au cours de leurs projets, les jeunes seront confrontés à des défis concrets, des situations qui nécessiteront une grande persévérance, des échecs et des conflits, et des décisions parfois lourdes de conséquences pour eux-mêmes et leur groupe. Aussi, entre deux situations difficiles, pourquoi ne pas tout simplement être heureux et profiter d'une vie formidable, telle qu'elle devrait l'être pour tous ?

Source "Ecole Dynamique"

Les expériences montrent que les jeunes des écoles démocratiques ont développé une motivation intrinsèque, une autonomie, et une maturité suffisante pour faire face aux défis qui les attendent. A tout moment, s’ils le souhaitent, ils peuvent rejoindre le système public ou privé en en faisant la demande avec la famille.
Nous vous invitons à écouter les enfants et jeunes de l’Ecole Dynamique de Paris en parler dans la vidéo "Episode 1" ci dessous :

S’INSCRIRE A L'ECOLE PHOENIX

Les frais de scolarité sont de 300€ par mois sur 12 mois, soit 3600€ par année scolaire.

L'adhésion à l'association est obligatoire pour les membres actifs (enfants, jeunes de l'école) et facultative pour les parents, la famille.

Tout enfant qui a entre 3 et 19 ans peut entrer dans l’école quel que soit son parcours scolaire, et à tout moment y compris en cours d’année scolaire. Pour les plus petits, nous demandons à ce qu'ils soient autonomes au niveau des repas et de la propreté.

Une discussion est nécessaire avec l’enfant et sa famille pour comprendre le chemin vers soi de l’enfant, son intention et son approche de l’école autrement.

Le Conseil d’Ecole décide de l’inscription définitive au regard de l’observation de la période d’essai et des règles établies pour entrer dans l’école.

Nous nous faisons une règle d’essayer d’équilibrer le mieux possible les tranches d’âge et la mixité pour respecter la vie dans cette école et de son fonctionnement.

Rendez-vous d'admission : lors de ce rendez-vous, vous aurez l'occasion de rencontrer un ou deux membres de l'école qui répondront à vos questions. La présence de l'enfant et de l'ensemble de ses responsables légaux est requise.

Remise du dossier d'inscription à donner avant le début de la période d'essai

Période d’essai de deux semaines : cette période sert au nouveau membre et à l'école à décider s'ils souhaitent continuer l'aventure ensemble. Le premier jour de la période d'essai ou avant celui-ci, la famille nous remet un règlement de 200€, ainsi que le dossier d'inscription rempli.

Rendez-vous de fin de période d'essai : la famille et l'école se réunissent une nouvelle fois pour finaliser l'inscription du nouveau membre.

Règlement des frais de scolarité : Les frais de scolarité sont à régler pour la durée de cette première année scolaire. Ils seront ajustés au pro-rata selon la semaine d'arrivée du nouveau membre. Vous déciderez d'un échéancier de paiement avec notre responsable des finances et ferez les chèques en fonction..

DES RÉPONSES EN VIDÉO

Comment les enfants vont-ils apprendre la frustration ???

Comment les enfants vont-ils apprendre le goût de l'effort s'ils peuvent faire ce qu'ils veulent ?

Comment les enfants vont-ils apprendre à lire et à compter ?

Comment les enfants sauront-ils ce qu'ils aiment si les adultes ne leur propose pas d'activités ?